Welcome to Golden Palm's Travel

Connectez-vous pour réserver nos différents produits ou pour gérer votre compte.

Member Login

Lost your password?

Not a member yet? Sign Up!

   
 
Skype Me™!
   

L'écotourisme est un outil efficace :

  • de valorisation économique (plus rentable sur le moyen et le long terme qu'une gestion extractive de la nature) pour des zones naturelles ou des sites culturels menacés.
  • de développement d'emplois locaux, sans détruire l'environnement.
  • de lutte contre la pauvreté et de réappropriation culturelle.


 Les destinations qui se tournent vers l'écotourisme bénéficient d'une bonne image auprès

des touristes (certitude d'un environnement préservé).

 L'enjeu Environnemental

L'écotourisme est un outil pour :

  • maîtriser ses impacts sur l'environnement,
  • financer des projets de protection de l'environnement.


 La Gouvernance et l'écotourisme

L'écotourisme cherche à impliquer les communautés locales

  • en favorisant une prise de conscience chez les habitants du pays d'accueil comme chez les
    touristes de la nécessité de préserver le capital naturel et culturel.


Tunisie - Tourisme : Destination écologique

  • Au beau milieu des somptueux rivages de l'Afrique, la Tunisie offre d'excellentes surprises aux naturalistes curieux.
  • Il suffirait d'accompagner les oiseaux migrateurs (plus de 180 espèces et un nombre moyen de 250 000 par an) pour voir se dessiner les contours d'une Tunisie secrète, sauvage et verdoyante.
  • Du Nord au Sud du pays, des parcs nationaux et de nombreuses réserves naturelles sont devenus des lieux de pèlerinage pour les touristes amoureux de la nature et des adeptes du Tourisme écologique.
  • A cet effet, des écomusées ont été aménagé au profit des visiteurs faisant fonction des centres d'accueils et d'informations. De ce fait, l'écotourisme est devenu un tourisme dont la motivation principale est l'observation dans leur milieu naturel de la faune et de la flore. Un tourisme qui accapare l'intérêt d'une nouvelle clientèle avide du tourisme écologique, un tourisme qui devient un créneau prometteur pour les prochaines générations.


La Tunisie consciente de l'importance de la diversification de ses produits touristiques, élaborera très prochainement une étude relative à la création de nouveaux circuits touristiques (circuit Hannibal, circuit arabo-islamique, espagnole et Turc).


Les parcs nationaux : une aubaine pour le tourisme

Actuellement huit parcs nationaux (Les îles Zembra et Zembretta à Nabeul, Bouhedma à Zidi Bouzid et Gafsa , Chambi à Kasserine, Ichkeul à Bizete, Boukornine à Ben Arous, El Feidja à Jendouba, Djebil à Kebili et Sidi Toui à Médenine) en plus de trois autres parcs en cours de réalisation (Djebel Zaghouan, Dghoumes à Tozeur et Om chieh à Gabès), peuvent envier les férues du tourisme écologique et représenter une novelle opportunité pour la diversité des produits touristiques tunisien et faire de la Tunisie une destination privilégiée. Ainsi, le Lac ''Ichkeul'', situé au nord de Bizerte et à 75 Km de Tunis et inscrit sur les listes internationales comme une réserve de la biosphère et patrimoine mondial culturel et naturel (UNESCO), constitue-t-il par son paysage, sa structure géologique et l'exceptionnelle richesse da sa faune et de sa flore un écosystème unique en son genre.

 Biodiversité à la Tunisienne

La diversité des reliefs et des climats a favorisé la biodiversité tunisienne ce qui sera un atout de plus pour la vulgarisation du tourisme écologique. Plus de 2100 espèces végétales recensés, 758 vertébrés dont 362 oiseaux, un monde d'invertébrés à peine inventorié de quoi ravir le naturaliste exigeant ! En matière de mammifère, on signalera les efforts consentis pour maintenir ou réintroduire les espèces de gazelles et d'antilopes décimés par les excès de la chasse coloniale et la dégradation progressive du milieu. Les parcs nationaux de Bouhedma ou Sidi toui accueillent à nouveau les gazelles dorcas et dama mhorr, les antilopes oryx, algazelle et addax. Parmi les autres espèces emblématiques nous citerons le Fennec, l'hyène rayé, le mouflon à machettes, la gazelle de cuvier. Il faut rappeler que la Tunisie se situe sur le grand couloir migratoire du centre de la méditerranéen qui, via la botte italienne et la Sicile, mène les oiseaux du paléarctique occidentale vers l'Afrique. Ainsi, le Cap Bon constitue un excellent endroit pour assister au spectacle des migrations. Les zones les plus humides du Nord du pays et les oasis du Sud reçoivent chaque année leur contingent de passereaux, limicoles et oiseaux de mer séjournent en très grand nombre le long du littoral. En particulier, le golfe de Gabès et la Zone majeure hivernage des petits échassiers sur le pourtour méditerranéen. On y compte des dizaines de milliers de bécasseau et chevaliers en tous genres. Les laridés y sont aussi très abondants. La moitié méridionale du pays est peuplée d'oiseaux inféodés aux milieux steppiques et désertiques (alouettes, diverses traquets, fauvettes multiples, gongas…)